[ Accueil ]
Oct-nov 2010 : Alain et Domnique Colin en Haïti

Premières impressions après 2 jours sur place.

19 octobre - 17 heures... (heure locale)

Depuis l’avion qui survole Port-au-Prince, on peut apercevoir des multitudes de petits points bleus ou blancs, en paquets plus ou moins serrés, selon qu’ils sont plus ou moins près du centre de la ville. Ce sont les fameux camps de tentes dans lesquels s’entassent les sans abri depuis maintenant plus de 9 mois. Entre le pied de la passerelle et la zone d’accueil, on longe des entassements de denrées et de matériels estampillés "US Aid". Nous sommes déjà dans l’ambiance générale de la capitale...

Les formalités de police et de récupération des bagages se déroulent dans un grand hangar de tôle, en attendant que l’aérogare fortement endommagé soit démoli ou réparé. Les porteurs se pressent pour prendre en charge nos grosses valises (90kg + nos bagages à main) et les charger enfin dans la voiture de Joël qui nous attend depuis près de 2 heures. En ces temps difficiles, quelques gourdes (la monnaie locale) sont toujours bienvenues.

En route pour le Centre Pédagogique. Afin d’éviter les interminables bouchons, Joël opte pour une piste de traverse bien défoncée (le 4x4 ici n’est pas de la "frime"...) qui enjambe tas d’ordures, ravines, flaques et gros cailloux.De chaque côté, une intense activité : vendeuses, réparateurs, transports en tous genres... On longe des camps de toiles plus ou moins grands, plus ou moins organisés. Premières images chocs, et pourtant, on n’est pas dans les quartiers les plus fortement touchés par le séisme.

On arrive enfin chez Joël, au CPAE, à la nuit tombante. Se désaltérer, discuter avec une délégation des "Francas" venue tenter de travailler avec les animateurs de la Ville de Port-au-Prince, dîner et aller enfin se coucher. Cela fait 22 heures que nous sommes levés !

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Réalisé sous Spip. avec EscalV2.   |   Espace Rédacteurs