[ Accueil ]
Volontaire de Service Civique...

Avant de partir pour son Service Civique de huit mois en Haïti, Charline RICHER répond à nos questions

Quatre questions à Charline, volontaire de Service Civique recrutée par l’association Ayiti Education.

*(entretien réalisé en septembre 2012)

1 - Charline, qu’est-ce que le Service Civique ?

C’est un engagement volontaire ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, pour une période de 6 à 12 mois. Seules les Collectivités locales ou territoriales et les Associations agréées peuvent proposer des missions en France ou à l’étranger, et recruter des jeunes dans ce cadre-là.
Pendant sa mission, le jeune volontaire est est indemnisé par l’Etat et reçoit de l’organisme qui le recrute une prestation complémentaire en nature* ou en espèces. Ces missions sont ouvertes dans 9 grands domaines, et notamment, pour ce qui me concerne, en "Développement international et Action Humanitaire" et en "Education pour tous".

*pour cette mission, Ayiti Education paie le voyage aller-retour, et met à disposition le logement sur place.

2 - Pourquoi cet engagement ?

Je viens d’obtenir mon Master "Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation" à l’Université de Nantes. Avant d’enter dans la carrière de professeur des écoles, je tenais absolument à faire une année d’engagement humanitaire dans un pays dit "en développement". Au cours de mes études, j’ai déjà eu l’occasion de mener quelques expériences dans des écoles au Mali et en Amérique du Sud. Mon choix s’est donc porté sur une autre région du monde, dans un pays francophone. Haïti s’est vite imposé comme une évidence...
J’ai donc contacté les associations de la Région qui interviennent en Haïti et dont le projet m’intéressait. Je me suis sentie particulièrement concernée par celui d’Ayiti Education, découvert sur le site internet. C’est ainsi que j’ai d’abord rencontré les responsables de cette association qui m’ont accordé un entretien et ont accepté de faire les démarches nécessaires à l’obtention d’un agrément. Ensuite, suite à la parution de la "mission" sur le site du Ministère, ma candidature a été retenue parmi plus de 30 autres... Je m’apprête donc à partir en Haïti pour une mission correspondant à mon domaine de compétences et s’inscrivant avec cohérence dans mon projet professionnel.

3 - En quoi consistera votre mission ?

J’ai été recrutée à compter du 1er septembre pour une mission de 9 mois. Un mois en France, avec un "tuteur" de l’association, pour préparer mon départ en Haïti et mieux connaître l’association. Puis huit mois en Haïti, au Centre Pédagogique Ayiti Education (CPAE). Je serai là-bas sous la responsabilité du Directeur du CPAE, et logée sur place.
Ma mission essentielle consistera à aider les enseignants de l’école, notamment pour tout ce qui concerne la production d’écrits en français et les activités de sciences expérimentales. Un point particulier sera mis sur la correspondance scolaire avec deux écoles (Etriché et St Brévin), et sur l’animation de la bibliothèque.

4 - Au moment du départ, ressentez-vous de l’appréhension ?

Pas du tout. Je suis tout à fait rassurée, et même impatiente d’être "là-bas" ! Mon "tuteur" et son épouse ont déjà effectué plusieurs séjours sur place au cours des dernières années, dans des conditions identiques à celles qui seront les miennes. Mes contacts avec le Président ont été excellents. J’ai pu rencontrer cet été Monsieur GOUY, Directeur du CPAE, qui vit en Haïti depuis 14 ans. Et j’ai participé en en août à l’Assemblée Générale de l’association : j’y ai rencontré tous les responsables, des bénévoles, et quelques membres ayant eux aussi séjourné sur place. Je mesure l’ampleur de la tâche qui m’attend. Je sais que je suis attendue par une équipe généreuse, sympathique et enthousiaste.

NDLR : Charline s’est "envolée" le 30 septembre et a pris immédiatement ses fonctions dès le 1er octobre, jour de la rentrée des élèves.

DANS LA MÊME RUBRIQUE

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |
Réalisé sous Spip. avec EscalV2.   |   Espace Rédacteurs